BLOG

Ces drones abeilles japonais nous plongent dans un épisode de « Black Mirror » IRL

Des scientifiques japonais sont en train de créer des petits robots volants de la taille d’une abeille pour remédier à la crise mondiale de la pollinisation. Ça vous fait penser à quelque chose ? Ça devrait, au moins pour les fans de « Black Mirror ».

Une équipe de chercheurs japonais compte bien filer un coup de main à la population existante d’abeilles grâce à des pollinisateurs artificiels. Le projet prévoit d’utiliser des gels ioniques liquides et très collants pour faire ce travail à la place du miel naturel, comme le révèle un rapport de recherche publié jeudi dans la revue Chem.

Alors que la population d’abeilles se réduit, on pourrait faire face à des conséquences majeures, impactant notamment les réserves mondiales de nourriture. Le miel des seuls abeilles et autres pollinisateurs représente plus de 15 milliards de dollars des récoltes agricoles des États-Unis et ces animaux occupent un rôle important pour le maintien de la bonne santé de notre écosystème.

Les chercheurs ont appliqué des gels sur des petits drones dirigeables de la taille d’un insecte, recouverts de crin de cheval pour imiter le corps velu d’une abeille. Les drones ont ensuite été lâchés au-dessus de lys roses du Japon pour voir s’ils étaient capables de collecter du pollen et de le redéposer sur une autre fleur, comme le font les abeilles.

Les tests ont été convaincants mais il reste encore à améliorer le système de distribution pour que tout fonctionne en autonomie.

Des robots pollinisateurs à la rescousse

« Nous pensons que des robots pollinisateurs pourraient être entraînés pour apprendre les chemins de pollinisation entre utilisant une intelligence artificielle et des systèmes de localisation », explique le chimiste Eijiro Miyako à Phys.org.

Aider la population décroissante des abeilles est une bonne chose, mais l’idée d’une armée de drones abeilles autonomes qui traverse le pays est un petit peu trop proche de la science-fiction pour qu’on reste calme et détendu.

Tout ce qu’il reste à espérer, c’est que ces robots insectes soient plus gentils avec nous que les abeilles tueuses du dernier épisode flippant de la saison 3 de « Black Mirror ».

 

 

InnoValeur | Conseil en Innovation Digitale | Intelligence Artificielle | Machine Learning | Data Science | Big Data

TAGS >

Publier un commentaire