BLOG

Aibo, le chien robot de Sony, fait son retour au CES 2018 après dix ans d’absence

 

Le petit chien de Sony dopé à l’intelligence artificielle, qui ne sera malheureusement disponible qu’au Japon à partir de janvier 2018, s’est dévoilé au CES 2018. Présentations.

Cet article a été réactualisé dans le cadre du CES 2018.

Vous vous en souvenez ? Aibo, le chien robotique que vous avez probablement demandé au père Noël (mais jamais obtenu), fait un comeback un peu plus de 10 ans après sa disparition. Le nouveau modèle, répondant au doux nom de ERS-1000 et annoncé en novembre dernier, a été dévoilé au CES de Las Vegas par Sony.

VOIR AUSSI : L’Arabie saoudite devient le premier pays à donner la nationalité à un robot

Il est capable tisser un lien émotionnel avec ses propriétaires, de leur donner de l’amour et de l’affection.

L’entreprise japonaise a précisé que le Aibo 2.0 est capable « de tisser un lien émotionnel avec ses propriétaires et de leur donner de l’amour et de l’affection ». D’après Sony, le comportement du petit chien est évolutif, le robot étant capable d’apprendre ce qui rend heureux ses maîtres grâce à son intelligence artificielle.

Tout cela est censé être possible grâce au deep learning : le robot peut analyser son environnement grâce à de nombreux capteurs, tout en comparant ses expériences avec celles d’autres Aibo. Et comme nous sommes en 2017, le chien possède désormais sa propre appli, sur laquelle il sera possible d’acheter des tours supplémentaires et d’accéder à des photos prises par le canidé métallique.

Côté technique, le petit robot est capable de se mouvoir sur 22 axes différents et d’utiliser ses deux yeux, qui sont en fait des écrans OLED, pour partager de nombreuses émotions. Point noir de cette nouvelle monture : la batterie ne devrait durer que deux heures, pour une recharge de près de trois heures.

Le retour du chien robot

Ce nouvel Aibo est à des années lumières de son ancêtre, qui avait été commercialisé de 1999 à 2006. Malgré ses ventes confidentielles (150 000 exemplaires au total), le chien de Sony avait réussi à devenir un mini-phénomène culturel, apparaissant même dans des clips musicaux. Mais malgré cette popularité, et comme l’explique TechRadar, le droïde n’a jamais réussi à devenir un phénomène de masse, restant cantonné à la catégorie des gadgets un peu chers. Une étude publiée cette année montre d’ailleurs que nous préférons toujours les vrais animaux à leur version robotique.

A voir si Aibo saura trouver une vraie place dans nos vies. A l’ère de l’avènement des robots d’assitances, il pourrait trouver sa place de cette façon auprès du grand pubic. Il sera mis en vente au Japon (et uniquement là pour l’instant) dès le 11 janvier 2018 et coûtera 198 000 yens, soit 1 600 euros. À cela, viendra s’ajouter un abonnement obligatoire de 26 euros par mois. Mais l’amour n’a pas de prix, surtout quand il est piloté par une intelligence artificielle.

 

InnoValeur | Conseil en Innovation Digitale | Intelligence Artificielle | Machine Learning | Data Science | Big Data

 

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.